Adoption d’un chien : les bonnes pratiques pour sa santé

Adoption d’un chien : les bonnes pratiques pour sa santé

C’est décidé ! Vous souhaitez adopter un chien : si c’est une belle décision, elle ne doit pas être prise à la légère. Avoir un compagnon à quatre pattes est une véritable responsabilité et il faut être en mesure de s’en occuper tous les jours. Si vous êtes prêt à accueillir un chien, voici tout ce qu’il faut savoir sur l’adoption et sur les bonnes pratiques essentielles à sa santé.

Adoption d’un chien : à qui s’adresser ?

Avant d’adopter un chien, il est important de vous poser les questions suivantes : ai-je assez de temps pour le sortir ? Suis-je prêt à m’engager sur une longue durée ? Ai-je les moyens financiers pour bien m’en occuper ? Si vos réponses à ces questions sont positives, vous semblez prêt à adopter un chien. Pour cela, vous pouvez vous rendre dans un refuge, un élevage ou vous adresser directement à un particulier souhaitant céder un chien.

Pour une adoption dans un élevage, vous devez en premier choisir un élevage (les conseils vétérinaires sont d’une aide précieuse dans sa recherche), puis aller le visiter. Lors de votre visite, n’hésitez pas à poser les questions que vous souhaitez à l’éleveur. Jugez de son sérieux et prenez le temps de vérifier les locaux qui doivent être propres. Les chiens doivent être en parfaite santé et être sortis de manière régulière.

Si vous souhaitez adopter un chien en élevage, une réservation devra peut-être être effectuée et généralement des frais de réservation devront être réglés. L’éleveur ne pourra vous confier le chien uniquement lorsque l’animal sera sociabilisé et sevré.

Pour l’adoption en refuge, un processus établi doit être suivi. Dans un premier temps, rendez-vous dans un refuge pour expliquer votre démarche. Accompagné d’un bénévole, vous visiterez le chenil et il vous orientera vers un chien qui semble répondre à vos attentes (sexe, taille…). Ensuite, vous devrez revenir avec votre famille et les papiers demandés afin de finaliser l’adoption. Les documents nécessaires sont la carte d’identité, un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois et un justificatif de revenu.

Les chiens adoptés en refuge sont vaccinés, stérilisés et pucés. Vous devrez vous astreindre à régler les frais vétérinaires engendrés.

Si vous êtes intéressé par l’adoption chez un particulier, il faut que vous regardiez les annonces sur les sites et journaux spécialisés. Aujourd’hui, de nombreuses annonces de propriétaires désirant céder leur chien sont postées et mises en ligne. Que vous souhaitiez un chien de race ou non, il est essentiel d’être vigilant et de demander des garanties aux cédants. N’hésitez pas à être curieux, à demander à voir les papiers de l’animal, d’aller rencontrer le chien à adopter…

Adoption d’un chien : que vérifier sur sa santé ?

Peu importe l’endroit où vous avez adopté votre chien, il est important de s’assurer de sa bonne santé, voir de l’assurer avec une mutuelle chien. Pour cela, certaines démarches sont à effectuer :

  • Identification de l’animal : le chien doit avoir une puce électronique ou doit être tatoué. Ceci est obligatoire pour l’identifier. Si vous recueillez un chien errant, vérifiez qu’il ait un tatouage ou une puce électronique. Vous saurez ainsi si vous pouvez retrouver son propriétaire (votre vétérinaire pourra vous renseigner sur ce point).
  • Les premiers vaccins et soins : si le chien provient d’un refuge ou d’un élevage, le cédant doit vous remettre le certificat de bonne santé attestant que l’animal a bien reçu les soins nécessaires. En revanche, si vous avez trouvé un chien errant, prenez rendez-vous chez le vétérinaire pour faire un bilan de sa santé. En fonction de son état, le vétérinaire prescrira les soins adéquats. Il est également recommandé de faire vacciner le chien.
  • L’alimentation et l’éducation : lors de votre visite chez le vétérinaire, n’hésitez pas à lui demander des conseils sur l’alimentation à donner à votre animal adopté. Renseignez-vous aussi sur l’hygiène de vie à mettre en place et sur la méthode d’éducation à employer.
  • La stérilisation : si vous ne souhaitez que le chien adopté se reproduise, il faut penser à sa stérilisation (si c’est une femelle) ou à sa castration (si c’est un mâle). La plupart du temps, cette étape est réalisée lorsque l’animal atteint la puberté (autour de 6-7 mois), mais ceci varie selon la race et les pratiques du vétérinaire. Si vous avez adopté un chien errant, il est conseillé de le faire stériliser.

Si vous envisagez d’adopter un chien, vous savez désormais où l’adopter et quelles sont les démarches à suivre pour vous assurer de la bonne santé de votre animal. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans l’adoption de votre chien et à profiter de votre compagnon à quatre pattes !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 77 = 78