5 conseils pour transformer son chien en chien de garde

5 conseils pour transformer son chien en chien de garde

Si pour de nombreuses personnes, un chien est un membre à part entière de la famille, ils peuvent être dressés pour d’autres desseins, notamment celui de la garde. Transformer son chien en chien de garde demande une certaine maîtrise des pratiques de dressage. On vous prévient tout de suite, avec une Beagle ça risque d’être compliqué! En tenant compte de la race de votre chien, il faudra avoir la bonne méthodologie et les bons gestes.

Le choix de la race

Pour être dressé à la garde, un chien doit avoir certaines prédispositions naturelles.  Si la plupart des chiens peuvent être des chiens de garde, certaines races sont plus naturellement prédisposées à savoir :

  • Les bergers (allemand, belge, suisse, etc.)
  • Les Dogues (de Bordeaux, allemand, argentin)
  • Le Rottweiller
  • Le Doxer
  • Le Dobermann

Cette prédisposition à la garde fait d’eux des chiens faciles à dresser, même si le physique joue pour beaucoup dans la technique de dissuasion : un chien au gabarit imposant est plus intimidant.
Cela ne rime cependant pas avec l’agressivité. Au-delà de sa race, un chien de garde doit avoir un tempérament social et avoir le contact facile : si vous souhaitez le chouchouter, vous pouvez consulter ce site qui parle du bien être des chiens.

Une bonne base éducationnelle

Vous ne pouvez pas prétendre dresser votre chien à la garde s’il n’a pas au préalable une bonne base éducationnelle. Cela implique donc que vous vous occupiez d’abord de lui apprendre les bases d’un dressage classique à savoir :

  • Viens
  • Assis
  • Coucher
  • Pas bouger
  • Au pied
  • Etc…

Cela permet de l’assagir et de le préparer à la suite. Un chien bien dressé doit pouvoir réagir quand il le faut et obéir à vos ordres.

La garde n’est pas forcément synonyme d’attaque

Un chien de garde n’est pas censé mordre tout et n’importe quoi. D’ailleurs, la base d’un dressage de garde n’est pas du tout l’attaque et c’est l’erreur que de nombreux propriétaires font au cours du dressage de leur chien.

En réalité, un chien de garde est fait pour garder, que ce soit en votre absence ou en votre présence. Tout dépend du type de dressage pour lequel vous optez. Il doit pouvoir donner l’alerte et faire preuve de dissuasion en cas d’intrusion.

L’attaque n’est qu’un recours ultime. Si vous souhaitez vraiment apprendre à votre chien à attaquer, montrez-lui ses limites.

Les limites du dressage à l’attaque

Un bon dressage à l’attaque implique que vous appreniez à votre chien ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. D’une part, il doit connaitre les zones interdites et celles à l’accès autorisé.  Le respect des lieux autorisés ou non est l’une des phases les plus difficiles du dressage de chiens.
Il doit être rythmé par des périodes de présence et d’absence délibérées afin qu’il prenne le pas.

D’autre part, il doit aussi connaitre les personnes autorisées à venir chez vous quand vous êtes là et en votre absence. Pour cela, il faudra que tous vos amis et les membres de votre famille participent à l’exercice en venant plus souvent chez vous. Cela permettra à votre chien de s’habituer à tout ce beau monde.

La patience

Le dressage d’un chien à la garde ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut une certaine constance. Il n’est pas non plus question de punir votre animal quand il ne réussit pas, car ça pourrait mal finir.
A contrario, un chien qui réussit un exercice doit être félicité : c’est ce qu’on appelle le renforcement positif.

5 conseils pour transformer son chien en chien de garde
4 (80%) 1 vote

assurance & mutuelle pour chien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 3 =