Quelles sont les exigences du chiot Beagle ?

Quelles sont les exigences du chiot Beagle ?

Accueillir un chiot à la maison fait partie de ces moments de joie ineffables qui marquent une vie ou les familles. Qu’importe la race de chien, voir débarquer ce petit être poilu, affectueux et en quête de sa nouvelle meute est fort en émotions pour ses nouveaux propriétaires. Pourtant, toutes les races canines ne se valent pas en ce qui concerne le caractère, la sociabilité ou le dressage. Qu’en est-il du Beagle ?

Spécificités du Beagle

Comme nous l’avons évoqué dans plusieurs articles précédents, le beagle est une boule d’amour, qui ne fera même pas exprès de charmer celles et ceux qu’il rencontre. Entre sa taille moyenne qui le rendent approchables par tous et son côté affectueux, cette ‘bonne pâte‘ fera les délices de ses propriétaires s’ils parviennent à maîtriser ses instincts de chasseur inné, ce dès l’arrivée du chiot Beagle sous leur toit.

Pour s’aider, de nombreux possesseurs de beagles misent sur un matériel adapté à l’éducation des jeunes chiens, qu’il est possible de se procurer sur des sites tels que prix.net. Inutile de chercher le raffinement ou le luxe matérialiste : tous ces objets, s’il sont essentiels, finiront entre les mâchoires du beagle. Des objets simples et efficaces feront d’autant plus l’affaire qu’ils ne s’encombrent pas de fioritures inutiles, auxquelles le chiot sera insensible.

Rappelons que, pour la bonne santé mentale du chien, il est important que celui-ci soit recueilli auprès d’élevages ou de particuliers consciencieux et, surtout, soucieux du bien-être de l’animal. Un chiot vendu non sevré sera plus difficile à dresser, qu’importe la race – le beagle ne fait pas exception.

Matériel pour chiot

Le beagle, on l’a dit, est un chien actif – voire hyperactif –, il n’aura de cesse de chercher à se dépenser, truffe au sol, à la recherche de proies ou de choses à ronger. Car oui, même si le chien adulte n’est pas un rongeur, quand il est chiot, il en possède la manie de se faire les crocs sur tout et n’importe quoi ! Gare aux objets ou surfaces à portée de canines, ils pourraient faire les frais de ses amusements ! Sinon, on peut en venir à croire que c’est un castor qu’on a invité à domicile…

Pour ces raisons, il est essentiel que le chiot dispose de jouets pour chiots résistants à ses mâchoires. Ceux-ci lui permettront à la fois de dépenser son énergie avec ses maîtres et de consolider ses crocs dans les meilleures conditions. Le beagle n’est pas regardant sur le type d’objets qu’on lui propose pour s’amuser : dès que ça fait du bruit, ça lui plaît, tant qu’il peut s’en emparer.

Comme pour le bébé humain, le sommeil du chiot est aussi important que les périodes où il s’agite dans tous les sens. C’est à ce moment qu’il récupère ses forces, rêve et se détend, pour mieux repartir de plus belle ensuite. S’assurer qu’il dispose d’un coin à lui, confortable, c’est être certain que son chiot sera dans les meilleures conditions possibles.
Lui offrir un coussin où se lover ou un panier (adapté à sa future taille adulte) facilite son repos, mais également le dressage : un chien qui sait où se trouve sa place dans la maison est un chien élevé dans les règles de l’art.

Concernant leur chiot, de nombreuses personnes hésitent sur la question du collier et de la laisse. Si l’idée de faire marcher au pas un chien aussi têtu que le beagle, jeune ou adulte, relève parfois de la gageure, cela n’en reste pas moins le moyen le plus sécurisant de le conserver à ses côtés lorsque l’on sort du logis. Avec un collier adapté aux dimensions du cou du chien, c’est du moins chose faisable – en plus de constituer une introduction au dressage.

L’alimentation du chiot

Comme pour les humains, en ce qui concerne les chiots, l’amour vient du ventre ! De nombreuses marques proposent des aliments spécifiquement conçus pour eux, en fonction de la race canine et de l’âge. Aucune crainte à avoir de ce côté-ci : les fabricants connaissent le truc pour rendre leurs mets appétissants pour nos compagnons à quatre pattes.

On pourrait penser que c’est dans le type de viande employée dans la confection des pâtés ou croquettes pour chiens que réside leur intérêt ou désintérêt pour leur gamelle. C’est oublier un aspect essentiel : même si le beagle est une ‘grande gueule‘, c’est avant tout une ‘truffe‘ ! Ce n’est donc pas tant son palais qu’il faut séduire que son odorat qu’il faut charmer. Sa nature de chien de chasse est trop profondément ancrée pour qu’il n’y cède pas. Aussi, si l’aspect peut sembler rebutant à un être humain, il en va tout autrement du beagle : pourvu que ça sente, tout chiot qu’il soit, il ira là où les odeurs sont les plus fortes.

Quoi qu’il en soit, le plus important ne réside pas dans l’équipement dont tout un chacun peut s’équiper pour son chiot beagle, mais, comme toujours quand il s’agit de chiens, de l’amour de ses maîtres, aussi kitsch cela puisse-t-il sembler au premier abord.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 84 = 92