Incontinence urinaire chez le Beagle et le chien

Incontinence urinaire chez le Beagle et le chien

Quel que soit l’âge, le sexe ou la race, le contrôle de l’appareil urinaire peut s’altérer chez le chien. Pour les vétérinaires, la première difficulté est d’en trouver la cause.
La différence entre incontinence urinaire et malpropreté est de taille : la volonté! En effet, un chien incontinent n’a aucune maîtrise sur ce qui lui arrive et, d’ailleurs il ne se met même pas en position pour uriner quand cela se produit. Il ne faut surtout pas le gronder, cela ne ferait que le stresser davantage, alors qu’il a un problème médical.
Souvent celle-ci se limite à quelques gouttes mais parfois, elle est nettement plus importante.

Les causes de l’incontinence urinaire

La stérilisation

La cause la plus fréquente d’incontinence urinaire est la stérilisation. En effet, il semble que lors de cette opération le tonus du sphincter urétral (indispensable pour empêcher l’urine de s’écouler involontairement) soit diminué, on parle alors « d’incompétence sphinctérienne« .

Que faire si mon chien est stérilisé?

Le risque d’incompétence sphinctérienne est accru chez la femelle stérilisée qui prend du poids : c’est pourquoi la première mesure à prendre est la lutte contre l’obésité. De son côté, le vétérinaire commence généralement par prescrire des médicaments pour augmenter le tonus du sphincter. On ne parle d’opération chirurgicale qu’en cas d’échec des médicaments.

La vieillesse

La seconde cause est bien sûr la vieillesse. Plus le chien est âgé et plus le risque qu’il présente une infection de la prostate est élevé. Selon l’augmentation du volume de la prostate et sa position, des problèmes tels que l’incontinence urinaire peuvent apparaître. Il est important de repérer ces problèmes, car faute de prise en charge adaptée, les problèmes peuvent être plus grave comme insuffisance rénale, une anorexie, un abattement, une distension abdominale…

Que faire?

Lors d’une consultation chez le vétérinaire, un diagnostic est établi afin de trouver une solution aux problèmes « urgents »  : déblocage des selles et des urines, traitement anti-infectieux. Ensuite, il propose, en général, une castration chirurgicale, plus efficace et durable dans ce cas là.

Infections neurologiques

Une autre cause peut être des infections neurologiques qui viennent perturber la commande nerveuse entre le cerveau et la vessie. Par exemple, en cas de crise d’épilepsie, il est fréquent qu’en plus des convulsions, le chien perde ses urines. Cela n’est en aucun cas dû à un dysfonctionnement de son appareil urinaire mais c’est simplement que son cerveau ne contrôle plus sa vessie.
Parfois encore, ce n’est pas une structure nerveuse qui est touchée, mais l’appareil urinaire lui même : son obstruction partielle par un calcul, une tumeur… peut entraîner, dans une premier temps, une rétention des urines et , quand la pression dans la vessie est trop forte, une perte involontaire des urines.

Que faire?

Dans ces cas là, les solutions dépendent des causes. En cas d’obstacles sur les voies urinaires, une intervention peut être programmée pour permettre à l’urine de circuler normalement.
S’il s’agit d’un calcul, le vétérinaire recommandera ensuite une alimentation spécifique pour empêcher les récidives.
En cas de crises d’épilepsie, le vétérinaire va dans un premier temps prescrire des antiépileptique pour en réduire la fréquence.

Et la malpropreté dans tout ça?

Avec un chien, on parle de malpropreté lorsque celui-ci urine partout, sans raison valable et qu’il est âgé de plus d’un an mais moins de 8 ans.
En effet, avec un chiot, on ne peut parler de réelle malpropreté. Il faut plusieurs mois à un chiot pour faire l’acquisition de la propreté et plus s’il s’agit d’un chien de race.

Durant ce laps de temps, il peut y avoir des ratés car le jeune animal ne contrôle pas encore sa vessie. Toutefois, si vous remarquez que votre jeune chiot urine « au goutte à goutte« , peut être s’agit-il d’une malformation congénitale (les canaux des reins vers la vessie n’arrivant pas au bon endroit) et cela relève de la chirurgie.
A contrario, il est fréquent que les vieux chiens atteints de démence soit la première cause est la perte des acquis : il redevient à nouveau comme un chiot car son cerveau ne sait plus comment contrôler la vessie. Il existe des traitements pour freiner la démence.

Notez cet article!

assurance & mutuelle pour chien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 36 = 46