Devis gratuit mutuelle santé pour chien : comparez les prix en 2mn!

Devis gratuit mutuelle santé pour chien : comparez les prix en 2mn!

Devant toutes les formules proposées, difficile d’y voir clair ! Avant de souscrire à une assurance santé pour votre chien, voici quelques éléments à connaître pour trouver la plus avantageuse.

Pourquoi prendre une assurance pour mon chien ?

Lorsque l’on vient d’acquérir un petit chiot, on pense rarement aux soucis de santé qu’il pourrait avoir plus tard. Pourtant, les dépenses liées à la santé d’un animal peuvent rapidement s’accumuler et représenter un budget colossal. Entre les simples examens de routine lire la suite…

et les imprévus, certains propriétaires d’animaux doivent faire face à un dilemme insupportable : «ai-je les moyens de faire soigner mon animal» ?

Pour éviter d’avoir un jour à vous poser cette question, il existe des assurances vous proposant de couvrir une partie ou la totalité de vos frais vétérinaires. Réduisant considérablement votre budget santé, elles vous permettent de ne pas vous trouver démunis si votre chien est victime d’un accident ou développe une maladie nécessitant un traitement coûteux.

Comment fonctionne une assurance pour animal ?

Les assurances pour animaux ressemblent en tout point à votre propre mutuelle santé : en échange d’une cotisation mensuelle, vos frais vétérinaires sont intégralement ou partiellement pris en charge selon la formule et l’assureur choisis. Pour vous permettre de mieux comprendre votre contrat, nous vous en avons déchiffré quelques termes :

  • Lors de la création du contrat, votre assureur peut vous demander de compléter un questionnaire santé afin de vérifier que votre chien ne souffre pas d’une quelconque maladie. En effet, la plupart des compagnies ne souhaitent pas prendre en charge un animal en mauvaise santé. De même, vous devrez respecter un délai de carence avant de bénéficier de la couverture de l’assurance. Ce délai est variable selon les contrats (le plus souvent quelques jours) et correspond à une période durant laquelle les soins de votre animal ne seront pas remboursés pour permettre aux assureurs de ne pas s’engager avec un animal qui multiplie les rendez-vous chez le vétérinaire.
  • Des franchises sont très souvent appliquées par les assurances : elles s’établissent en pourcentages et définissent le montant non remboursé qui reste à votre charge. Portez-y une attention toute particulière avant de vous engager avec une assurance pour éviter les mauvaises surprises.
  • Le mode de remboursement est très simple : lors de votre rendez-vous chez le vétérinaire, faites remplir par ce dernier une feuille de soin puis envoyez-la à votre assureur avec la facture. Le montant remboursé vous sera ensuite directement versé par virement bancaire.
  • Consultez le plafond d’indemnisation de votre mutuelle pour chien pour connaître le montant au delà duquel vous ne serez pas remboursé.
  • N’hésitez pas à bien lire les conditions de résiliation avant de signer. Sachez également que la plupart des assurances ne sont pas garanties à vie, lisez donc scrupuleusement votre contrat pour ne pas être pris au dépourvu.

Attention : Tous les chiens ne peuvent pas bénéficier d’une assurance santé ! Vérifiez que votre compagnon répond aux critères mentionnés dans les conditions générales. Bien souvent, les compagnies assurent les chiens âgés de 2 mois à 7 ans. Ils doivent être identifiés, leur carnet de vaccination doit être à jour et ils ne doivent pas êtres atteints d’une maladie héréditaire, chronique ou congénitale. De même, si votre chien est catégorisé (catégories 1 et 2 : chiens d’attaque et de défense), il y a de grandes chances qu’aucune compagnie n’accepte de l’assurer.

Qu’est-ce qui est pris en charge par la mutuelle ?

Les soins pris en charge et les taux de remboursement varient complètement d’une formule à l’autre, c’est pourquoi nous vous conseillons de bien prendre connaissance des garanties proposées pour souscrire à la formule la plus adaptée à vos besoin.

D’une manière générale, les formules économiques vous couvrent uniquement en cas de souci majeur (hospitalisation, intervention chirurgicale…) tandis que les formules premium prennent en charge toutes les consultations, y compris un examen aussi banal qu’une vaccination. Pour connaître les garanties de votre assureur, jetez un œil aux conditions générales de votre contrat.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici ce qui peut être pris en charges par les assurances les plus complètes :

  • Les frais de consultation (pour les examens de routine),
  • Les frais d’hospitalisation,
  • Les examens biologiques (analyses sanguines, urinaires…),
  • Les examens d’imagerie (radiographies, échographies, IRM…),
  • Les interventions chirurgicales,
  • Certains médicaments ou produits pharmaceutiques prescrits par le vétérinaire.

À partir de quand prendre une assurance ?

Le plus tôt possible, l’idéal étant même de souscrire à une assurance au moment de l’adoption de votre chiot (après son identification et ses premiers vaccins). En effet, assurer un animal dès ses deux mois présente certains avantages : plus votre animal est jeune et moins votre cotisation sera élevée. Vous pourrez prétendre à un grand nombre de compagnies d’assurance puisque celles-ci privilégient les chiens jeunes et en bonne santé. Le fait d’être assuré tôt vous permet également d’être bien pris en charge en cas de problème.
En conclusion, évitez d’attendre que votre chien ne soit malade pour l’assurer !

Combien coûte une assurance pour chien ?

mutuelle santé pour chienLà encore, tout dépend des assurances et de la formule pour laquelle vous avez opté. Naturellement, plus votre assurance offre de garanties, plus votre cotisation est élevée. La formule de base, qui comporte peu de garanties, est la plus économique et coûte en général une dizaine d’euros par mois. Il existe des formules intermédiaires, qui couvrent davantage de frais, mais il vous faudra compter le double des cotisations d’une formule de base. Enfin, pour environ 70 euros par mois, vous pouvez obtenir la formule dite «premium» qui prend en charge la totalité de vos frais vétérinaires.

Quelles sont les options généralement proposées ?

En plus de rembourser une partie de vos dépenses vétérinaires, certaines compagnies mettent également à votre disposition un certain nombre d’options pratiques en complément de votre contrat. Parmi ces options, on peut compter :

  • L’assurance décès qui vous indemnise s’il arrive malheur à votre chien,
  • L’aide au placement de votre animal si vous n’êtes plus en mesure de vous en occuper,
  • La responsabilité civile pour les chiens catégorisés,
  • La prise en charge des frais d’annulation de voyage si votre animal est hospitalisé,
  • La prise en charge des frais de recherches si votre chien disparaît.

Quelles sont les races de chiens les plus fragiles ?

Tous les chiens ne sont pas égaux côté santé, et il est important de se renseigner sur les maladies spécifiques à certaines races pour éviter les mauvaises surprises. Figurent au classement des chiens les plus fragiles :

  • Les bouledogues (ainsi que toutes les races dont la face est plate). Le museau caractéristique des bouledogues a été obtenu et travaillé à force de croisements fragilisants la santé de la race. Certains élevages proposent même des chiens au museau «extra plat» au détriment du bon fonctionnement de leurs voies aériennes. Suivant l’intensité des difficultés respiratoires, une opération peut être nécessaire.
  • Les bergers allemands développent souvent des problèmes d’articulations dont la dysplasie de la hanche. Ils sont également particulièrement touchés par le cancer.
  • Les boxers, sujets aux problèmes cardiaques et au cancer.
  • Les labradors sont touchés par le cancer, les problèmes de hanches et l’obésité.
  • Les cockers ont régulièrement des problèmes auditifs et oculaires.

Les pièges à éviter

Faire assurer votre chien peut être très avantageux, à condition bien sûr de choisir le bon contrat ! Pour éviter de perdre plus que de gagner, voici quelques conseils :

  • Prenez en compte le délai de carence : si vous avez décidé d’assurer votre chien au moment où celui-ci vient d’avoir un accident, sachez que vous ne serez pas pris en charge immédiatement. Les soins liés à cet accident resteront donc à vos frais.
  • Si la race de votre chien est sujette à une certaine maladie, pensez à vérifier qu’elle est bien couverte par votre assurance. Le propriétaire d’un berger allemand aurait par exemple peu d’intérêt à souscrire à une assurance qui ne prend pas en charge la dysplasie de la hanche.
  • Prenez connaissance des plafonds de remboursement. S’ils sont trop bas, il vous restera une somme conséquente à payer en cas de soins vétérinaires coûteux.
  • Regardez attentivement les conditions d’exclusion pour savoir si votre contrat répond réellement à vos besoins.

Lexique des assurances pour animaux

Conditions d’exclusion : les conditions d’exclusion sont mentionnées dans le contrat d’assurance et définissent le rejet d’un remboursement. Le plus souvent, un remboursement est rejeté en cas de maladie héréditaire ou génétique.

Délai de carence : le délai de carence est la période qui se situe entre la souscription et le début de la prise en charge par l’assurance. La durée du délai de carence varie selon les compagnies.

Franchise : la franchise correspond à la part financière non prise en charge par l’assurance et restant à la charge du maître de l’animal.

Garanties : les garanties sont les actes vétérinaires pris en charge par l’assurance santé.

Remboursement : le remboursement d’un soin vétérinaire s’établit via une feuille de soin à joindre avec la facture à l’assureur.

Plafond d’indemnisation : le plafond d’indemnisation est la somme au delà de laquelle l’assurance ne rembourse plus.

 

Devis gratuit mutuelle santé pour chien : comparez les prix en 2mn!
Notez cet article!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + = 18