Choisir une assurance pour son chien

Choisir une assurance pour son chien

De nos jours, prés de la moitié des foyers français possède un animal de compagnie.
Comme beaucoup de personnes, avec l’arrivée de notre beagle Moody dans notre vie, nous avons découvert les défauts de cette race :

  • Glouton, il mange tout et n’importe quoi et cela sans limite
  • Fugueur, il adore sortir de notre propriété
  • Actif, il aime courir dans les champs, la forêt…et surtout derrière des lièvres ou des poulardes

La difficulté est qu’en tant que propriétaire est nous avons été confrontés à des frais vétérinaires. Il faut faire face à des dépenses telles que les vaccins, vermifuges, entretien des oreilles et des yeux… mais également des frais médicaux en cas de maladie (Moody a fait des intoxications alimentaires à plusieurs reprises). Ses frais nécessitent des ressources conséquentes.
Conscient de ces difficultés, les vétérinaires proposent des brochures d’assurances adaptées à nos compagnons à quatre pattes notamment certaines dédiées au beagle. Les plus connues sont Santé Vet, Gefi, bulle bleue…
Comme nos mutuelles, celles-ci proposent différentes formules (confort, sérénité, premium…) en fonction de nos budgets.
Cependant, face à toutes ces assurances, il n’est pas évident de comprendre les clauses (elles fonctionnent sur la mutualisation des cotisations), les conditions (les maladies héréditaires, dermatologiques ou antérieures à la signature ne sont pas couvertes…), les conditions de remboursement (âge, race…), les délais de carences

Après comparaisons, nous avons opté pour cette assurance Beagle, qui nous paraissait être le meilleur rapport qualité / prix de celles que nous avons comparées.

Si vous avez des retours d’expérience sur les vôtres, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire!

Notez cet article!

assurance & mutuelle pour chien

2 thoughts on “Choisir une assurance pour son chien

  1. Moi j’ai un fox-terrier, il est d’une turbulence dès fois, ce qui m’étonne énormément pour un si petit chien, peut-être que je ne m’en occupe pas comme il faut ? En tout cas, on m’a déjà proposé cette histoire d’assurance mais je ne suis pas encore convaincue. Peut-être si par malheur, le séjour en pension de mon chien prochainement s’avère être une mauvaise expérience, j’y repenserai à nouveau.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 40 = 48