Mon chien vieillit : on vous en dit plus sur les signes de vieillesse

Mon chien vieillit : on vous en dit plus sur les signes de vieillesse

Au départ, cela ne se voit pas vraiment : quelques poils blancs au menton, une raideur à se lever après une longue sieste, des difficultés à nous suivre lors des promenades… Et puis, la réalité tombe : notre compagnon vieillit!
Il n’y a aucune peur à avoir car vieillesse ne rime pas forcément avec maladie ou perte proche de notre animal. Il suffit de prendre le temps de faire les choses à leurs rythmes, de les écouter et d’adapter notre quotidien.

Savoir observer et comprendre son chien

Dans un premier temps, lorsque les premiers signes de vieillesse apparaissent, il est important de savoir différencier un signe lié au simple vieillissement des organes ou à un déclin pathologique dû à un problème de santé.
Pour cela, le premier conseil est d’emmener régulièrement votre chien chez le vétérinaire. Il pourra faire des check-up complet et voir « à temps » les potentielles maladies.
Ensuite, il faut savoir identifier les premiers signes de vieillesse et agir en conséquence. En vieillissant, certains chiens deviennent aveugles ou sourds. A cet instant, il faut être capable de modifier notre manière de communiquer avec lui et ré-adapter son espace.
Pour un chien mal voyant et afin qu’il ne soit pas déboussolé dans son environnement, on évitera de changer les meubles de place.
Pour un chien devenant sourd, on évitera de le surprendre en le touchant sans qu’il ne vous ait vu arriver.

Témoignage d’une lectrice :

Lorsque mon chien a vieillit, les consultations chez le vétérinaire (consultations de garde régulières) ont été beaucoup plus fréquentes. Heureusement que nous avions souscrit à une mutuelle pour chien car les dépenses devenaient très importantes.

Autre signe de vieillesse, les douleurs articulaires qui peuvent rendre ses déplacements plus difficile. Comme les êtres humains, ses douleurs induiront une irritabilité qui fera qu’il ne supportera plus (ou moins) d’être bousculé par les autres chiens ou les enfants de la maison.
D’un point de vue de son comportement, les vieux chiens peuvent être perturbés dans des situations qui ne les gênaient pas quelques années auparavant : ils ne supporteront plus de rester seuls, ils n’accepteront plus d’être embêtés, ils se lèveront la nuit et erreront dans la maison sans but précis.

Le vieillissement entraîne aussi des changements dits cognitifs ou intellectuels.
En vieillissant, le chien apprend plus lentement de nouvelles tâches que les sujets plus jeunes, ils ont plus de mal à différencier deux objets ou à s’approcher de ceux qu’ils ne connaissent pas. Ce phénomène s’appelle « la perte de la plasticité cérébrale« . Cela signifie qu’en prenant de l’âge, les chiens deviennent plus rigides, et tout changement dans leurs habitudes les perturbe.

Bien-sur, nous vous conseillons de lui donner une alimentation et une nourriture saine tout au long de sa vie. Lorsqu’il sera un peu plus vieux, privilégiez plusieurs repas plutôt qu’un seul afin que le digestion soit plus simple et qu’il ne mange pas trop car il y a des risques de vomissements.

Conseil pour aider les chiens qui vieillissent

Chien vieillissant fatiguéLe premier conseil concerne la lutte contre l’affaiblissement physique qui menace le chien âgé. Il faut absolument conserver une mobilité ou des sorties quotidiennes tout en respectant le rythme du chien (pas trop longtemps, pas trop vite) et en assurant une alimentation adaptée et un suivi vétérinaire. Une mutuelle complémentaire est souvent intéressante. Consultez notre article combien coute une assurance pour chien.

D’un point de vue cognitif, de nombreuses études ont démontré que l’activité physique régulière ( non intensive) participe au maintien de la cognition chez le chien vieillissant. De plus, il faut continuer à proposer à son chien un environnement varié qui le sollicite et garde en alerte ses capacités intellectuelles. Comme un être humain, la torpeur, le repli et l’immobilité nuisent au cerveau.
Attention, bien sûr il ne faut pas le surestimer et le soumettre à un stress. Le mieux est de continuer de lui faire rencontrer d’autres chiens (s’il en a l’habitude) lors de sorties plus courtes, mais plus fréquentes.
Présentez-lui de nouveaux objets et faites-lui faire des exercices de réflexion à travers le jeu.

Vous verrez même âgé, votre complicité continuera de grandir comme au premier jour, juste un petit peu différemment.

 

 

Mon chien vieillit : on vous en dit plus sur les signes de vieillesse
Notez cet article!

assurance & mutuelle pour chien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 71 = 78